Aurélien

«Je n’ai pas le souvenir d’avoir été baigné dans la musique depuis tout petit, du moins pas dans ma famille.

J’ai été initié à la musique par l’école. Je me souviens d’une kermesse de maternelle où l’on était sur scène avec des instruments de musique. Certes ces instruments étaient en carton, mais nous les avions confectionnés nous même. Cette année-là est sans doute la genèse de ma passion.
Par la suite, je me suis rapidement tourné vers le « spectacle ». En effet lorsque j’étais en CP, j’ai pu assister et même participer (en tant que « comédien ») au spectacle sur « Lyon » qu’avaient créé et donné en représentation les CM2. Je me rappelle avoir été fasciné. Depuis je n’attendais qu’une seule chose, être en CM2 !
Enfin arrivé dans la dite classe, dès la rentrée, notre maitresse nous avait parlé d’un spectacle. Nous nous sommes donc échinés toute l’année à la création de ce dernier.
Un spectacle sur les « Jeux ».  Nous avions donc écrit les paroles des chansons, sur les musiques d’un compositeur, ami de notre maîtresse. Vous vous en doutez j’étais aux anges ! Nous allions régulièrement répéter, puis quand tout fut prêt, nous avons enregistré un CD du spectacle.
Nous avons alors, à notre tour, foulé l’immense scène du Toboggan à Décines pour jouer Notre création. Ce jour était magique. 9 mois de travail et nous voilà à jouer notre comédie musicale !
J’ai d’ailleurs quelques chansons qui me reviennent en tête : « Jeux d’ici et jeux d’ailleurs ils nous apportent le bonheur » et tant d’autres paroles et mélodies.

Puis vient l’entrée en sixième, non sans regret. Changement d'école, je me rapproche de chez moi. Je ne connaissais personne et me suis donc réfugié dans les divers ateliers ayant lieu entre 12h et 14h.
Bien sûr, comme dans tous les collèges ou presque, il y avait une chorale. Je m’y suis donc inscrit, ne sachant dans quoi je m’engageais. Puis j’y ai finalement pris goût et lorsque le professeur de musique eut besoin de solistes, j'ai tout naturellement proposé ma candidature, ne sachant nullement ce que je valais.
Ni une, ni deux, la prof me fait chanter et me voilà soliste. Je fus donc surpris que ma voix plaise et ai cultivé cela jusqu’à ma troisième me perfectionnant au fil du temps. J’avais comme on me le disait souvent « une voix hors du commun ». Par la suite, le collège se finissant, le besoin de continuer la chanson se faisant sentir, j’ai finalement trouvé « Tout En Chanson ». Cela fait à présent 6 ans que j’y suis.

Apprenant à me servir de ma voix, ayant envie de me perfectionner davantage et de pouvoir être « libre » musicalement parlant, je demande donc une guitare acoustique afin de pouvoir m’accompagner. Malheureusement je n’ai pas bien eu le temps, de m’y mettre, puis, seul je dois dire que ce n’est pas très motivant.

Mon répertoire musical, lié de près ou de loin à ma voix, me permet de chanter des chansons aussi différentes les unes que les autres. Il s’étend donc de la variété française & internationale jusqu’aux airs d’opérettes en passant par le pop rock ou la pop tout simplement.»

Aurélien